LES LIMITES DU TBI

Depuis son apparition dans le milieu de l’éducation, le tableau blanc interactif n’a cessé d’impressionner plus d’un. En effet, il est reconnu dans plusieurs pays, comme étant l’outil révolutionnaire qui va changer la vision des enfants pour l’enseignement. Rendre l’éducation plus fluide pour une parfaite assimilation des leçons et exercices, c’est le principal but que propose le TBI. Mais est-ce vraiment efficace comme beaucoup d’entre nous le prétendent ?

Le TBI n’aide pas dans les cours

Si un enfant est en difficulté avec une matière quelconque, le problème provient de son incapacité à comprendre les bases même de la leçon. Dans cette optique, il est clair qu’aucune avancée technologique n’arrive à résoudre ce problème et même si cet enfant bénéficie d’un TBI pour son enseignement, le fait reste là.

Il aura encore plus de mal à cerner les bases du cours, d’autant plus qu’il restera ébloui par la beauté d’un tel équipement et sera de moins en moins concentré sur ce que lui explique le professeur.
Autrement dit, l’utilisation du TBI n’améliore en aucun cas le système pédagogique dans la mesure où l’élève est confronté aux problèmes de fonctions, de géométrie ou autres matières qu’il ne maitrise pas

Le TBI rend passif

Pour que l’élève s’améliore vraiment dans son éducation, il doit agir et travailler à ses propres dépends. Ceci dit, il doit mener des recherches personnelles en complément des cours que lui donne son professeur et étudier continuellement ses leçons.
En utilisant un TBI dans sa salle de classe, l’élève, par son jeune âge, sera absorbé par cette technologie. En écrivant sur le tableau interactif aussi appelé tableau numérique, il mettra en valeur le plaisir qu’il éprouve plutôt que l’intérêt éducatif que cela lui rapporte.

D’autre part, dans les moments d’explications de cours, l’élève pourra perdre en concentration et ne fera que regarder ce qui s’affiche sur l’écran et d’écouter passivement son professeur.